Sélectionnez votre véhicule Marque Modèle Année  
 

Dix erreurs à ne pas commettre au moment de configurer sa nouvelle auto  

L'avantage quand on achète une voiture neuve, c'est que l'on peut choisir le modèle de ses envies. Mais il y a des petits pièges à éviter, sous peine de traîner des regrets plusieurs années.  

1. Se laisser tenter par les grosses roues. Les grandes jantes, ça vous fait envie... et les constructeurs le savent ! Les jantes de 18 et 19 pouces se multiplient, certains comme Land Rover et Jaguar vont même jusqu'à mettre des 21 pouces. Mais cela se paie en termes de confort et surtout au moment du renouvellement des gommes. Evitez aussi si possible les modèles avec pneus de type roulage à plat.

2. Trop de personnalisation. Carrosserie bicolore, multiples choix de stickers... De plus en plus de modèles sont personnalisables. Mais si vous comptez revendre votre voiture dans les années suivantes, attention à ne pas opter pour des combinaisons de couleurs trop exubérantes.

3. Oublier l'option qui fait la différence. Là encore, en cas de projet de revente à court ou moyen terme, ayez le réflexe d'ajouter un petit plus à votre auto avec une option qui lui permettra de sortir du lot, surtout si c'est un modèle répandu. Par exemple le toit ouvrant.

4. Ne pas gommer les pingreries qui pourraient vite vous manquer. Si les marques mettent en avant des dotations de plus en plus généreuses en matière de sécurité, il y a toujours des petites pingreries. Sur le coup, on se dit que cela ne servira jamais. Mais la roue de secours optionnelle peut être bien utile. De même que l'aide au démarrage en côte, que certaines marques facturent en supplément. Pareil pour la deuxième clé avec télécommande.

5. Prendre le GPS. Un véhicule sans GPS, on trouve cela impensable en 2017. Mais posez-vous la question : allez-vous l'utiliser ? Soit en fait vous savez déjà vous en passer, soit vous préférez utiliser une application de guidage sur smartphone, comme Waze, nettement plus fiable dans ses données d'info-trafic.

6. Zapper la boîte automatique. Pour vous, la boîte auto est réservée aux plus âgés, secoue à chaque passage de rapport et fait exploser les consommations ? Si certains modèles sont encore dotés d'une boîte à l'ancienne, heureusement la plupart sont maintenant à niveau. Et l'essayer, c'est l'adopter. A vous donc d'en tester une si vous êtes sceptique. L'investissement vaut maintenant le coup.

7. Oublier de supprimer les monogrammes. Là, on s'adresse aux acheteurs d'un véhicule premium. Et il y en a de plus en plus car l'offre s'est démocratisée. On peut ainsi se faire plaisir sans trop se ruiner, avec un beau modèle doté d'un petit moteur. Mais cela fait toujours de la peine de voir une Classe A rutilante avec pack AMG... et la mention 180d à l'arrière ! A vous de bien demander la suppression des monogrammes, une option gratuite à laquelle les vendeurs ne pensent pas toujours.

8. Prendre le petit moteur car vous roulez peu. Vous achetez un modèle qui sera le second véhicule du ménage. Vous pensez donc prendre le moteur d'entrée de gamme. Mais attention, celui-ci peut avoir des performances anémiques qui seront vite pénibles, même sur un court trajet.

9. Ne pas regarder les packs d'options. Bien souvent, on rajoute quelques friandises à la configuration de base. Et les marques aiment maintenant proposer des packs, surtout pour les nouvelles aides à la conduite. Certes, cela peut vous faire dépenser plus que prévu. Mais si cela apporte un plus à un coût raisonnable par rapport à l'équipement que vous pensiez prendre seul, pourquoi pas.

10. Ne jurer que par la peinture métallisée. Elle semble incontournable. Pourtant, la peinture unie peut très bien faire l'affaire, et l'argent économisé sera investi dans une autre option. Evidemment, il faut que les rares teintes unies proposées vous plaisent.

 

Notre Car Configurator, étape essentielle pour booster votre moteur

  Sélectionnez votre véhicule
Marque Modèle Année  
 

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer